Une famille, des amis et moins de médias s’il vous plait

1 mars 2018 - Carré Frais #149

Une famille, des amis et moins de médias s’il vous plait

#C’est le bonheur !

Dans le monde et en France, les 3 premiers critères d’épanouissement sont, dans l’ordre : la santé, la sécurité financière et le temps libre pour les loisirs. Selon une étude BVA, les objectifs des Français pour 2018 sont d’ailleurs de passer plus de temps en famille (42%) et entre amis (39%). Et Facebook l’a bien compris. Beaucoup de marques capitalisent aujourd’hui sur les grandes notions de « bonheur » et de « partage ». Notre cerveau émotionnel et notre cerveau rationnel étant distincts, en s’appuyant sur le marketing émotionnel, les pros de ce domaine incitent les consommateurs à s’abandonner aux émotions qu’ils ressentent. Au-delà de proposer, comme le fait Nutella, des formats de produits qui invitent au partage, les marques installent un lien fort entre elles et leurs consommateurs. C’est ainsi que de nombreuses marques jouent dans leurs campagnes sur des émotions positives, par exemple : le bonheur et l’amour avec The Kooples, la famille avec Bonne Maman et le café Grand-Mère.

#Facebook préfère nos proches

La nouvelle est tombée, Mark Zuckerberg exécutera en 2018 sa nouvelle stratégie concernant son réseau social. Il prend ainsi en compte les retours des deux milliards d’utilisateurs, qui se sont souvent principalement inscrits sur Facebook pour rester en contact avec leurs proches. Joseph Hegelman, chef du service qui s’occupe du fil d’actualités, déclare que « lorsqu’on utilise les réseaux sociaux pour se connecter aux gens auxquels on tient, cela accroît notre bien-être. On se sent plus connecté et moins seul, ce qui est positivement corrélé à long terme au bonheur et à la santé. A l’inverse, lire passivement des articles ou regarder des vidéos, même s’ils sont informatifs ou distrayants, n’est pas aussi bénéfique ». Cette nouvelle organisation du fil d’actualité permettra de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs. Les entreprises et les marques qui utilisent Facebook pour une meilleure visibilité de leurs produits seront grandement affectées par cette nouvelle stratégie.

#Et si on débranchait ?

Les réseaux sociaux font partie de notre quotidien. On ne va pas se le cacher, c’est une addiction. Mais la société s’adonne à dire qu’une addiction, c’est mal. Alors certains internautes, comme Kristen v.H.Middleton ont pris la décision de quitter Facebook. Pourquoi ? Car ils se sont rendu compte que consulter leur fil d’actualité était un moyen d’échapper à ce qu’ils n’avaient pas envie de faire, de ressentir. Que l’obsession de comparer leurs vies et celles de leurs « amis » était devenue trop dure à supporter pour leur santé mentale. Et si on débranchait ? Avec l’envie d’y retourner chaque jour, c’est un peu comme une cure de désintoxication, mais un jour tous les liens affectifs et intellectuels auxquels nous sommes agrippés se détachent. Et il ne reste que l’essentiel. Il ne s’agit pas de clore l’ensemble de nos comptes sur les réseaux sociaux, mais de faire un choix en conservant ceux qui aident à nous développer. Pas d’inquiétude, la veille et les campagnes de communication se trouvent aussi en dehors de Facebook…

Exemples

Ricoré

Pub Ricoré - Septembre 2017Après avoir été délaissée de nombreuses années, la figure de « l’ami Ricoré » et du petit déjeuner en famille est revenue à ses racines en septembre dernier.

Milka

Milka Buzzman 2013Milka et Buzzman lançaient en septembre 2013, une campagne devenue mythique en proposant aux consommateurs d’offrir le dernier carré de chocolat de leur tablette à un ami.

Nescafé PopUp

Nescafe PoPup Café« Un café est meilleur quand il est partagé ». Retour sur la célèbre campagne PopUp Café de Nescafé qui capitalise sur des valeurs fortes.

Retour